A plat ou rotative ?


Les timbres pour journaux et imprimés, dits « préoblitérés » ont été créés en 1893 à Paris. L’expérience est reprise en 1920 à Paris puis en 1921 pour toute la France. Ce sont les « POSTE PARIS » et « POSTES FRANCE ».

A partir de 1922, divers changements apparaissent, la validité des timbres n’est plus limitée et un modèle unique de surcharge apparaît.

Cette surcharge est d’abord imprimée par une presse à plat sur des timbres imprimés soit en feuilles de cent cinquante issues de presses typographiques à plat ou sur des feuilles de cent provenant de presses typographiques rotatives mises en service en 1922 ....

Lire la suite en téléchargeant le fichier PDF

© 2015-2018 JF-B Philatélie